Balade dans la matière avec Cyrille Borgnet.
Balade dans la matière avec Cyrille Borgnet.

Balade dans la matière avec Cyrille Borgnet.

Vendéen d’origine, Cyrille Borgnet Dupont a fait ses études à l’Ecole des Beaux-arts de Nantes.

Inspiré par les murs citadins qui l’entourent, le mortier devient son médium de prédilection.Se dirigeant d’abord vers l’abstraction, il oriente ses recherches sur les effets de matières et les oxydations, il joue de contrastes entre les matériaux par l’utilisation d’huiles riches en pigments, choisissant tour à tour la chaux, le cuivre, le fer ou le ciment.

Ce travail l’amène à réaliser des paysages abstraits où seules d’étranges textures, minérales et oniriques, oxydées et griffées, permettent de restituer un espace urbain et aérien. Dans une couleur quasi-monochrome le regard se perd. Pas d’immeuble, pas de route… aucune entrave dans ses villes imaginaires.

Son goût pour le relief continue d’aller de pair avec une grande sensibilité à la figuration. Et quelques années après son installation à Paris, un triste événement est pour lui une révélation: lorsque le plus bel arbre de sa rue est abattu, il met un point d’honneur à lui redonner vie.

Dualité

Depuis, jour après jour, dans son atelier sur de grands papiers ou de larges toiles, les arbres prennent racines, le mortier se fait végétal. Sous ses doigts naît une forêt. Frêles bouleaux et chênes majestueux se rencontrent, oliviers et pins maritimes côtoient les érables. Tous ont en commun une force étrange, un relief vibrant. Le brut et le sensible s’enlacent pour devenir branches. Des feuilles délicates semblent délavées par le vent.

Habillé de noir et de blanc, le travail de l’artiste laisse la couleur s’imaginer. Parfois, pourtant, le rouge, les oxydes, et la rouille s’invitent dans ses oeuvres, abandonnées dans les jardins, rongées, froissées, elles sont embellies par le temps. Peu à peu, la nature prend la main et reprend ses droits. Les dessins de l’homme se soumettent pour mieux pouvoir renaître et dans le silence poussent des arbres porteurs d’espoir et de résilience.

Aujourd’hui Cyrille Borgnet Dupont vit et travaille à Bordeaux.

WhatsApp Image 2024-02-04 at 13.59.13 (1)

« Portrait 14181812 », 2023, acrylique cimentée, feuilles de cuivre, pigments sur papier froissé 250gr, 130x130cm.

                                                                                        L’exposition Cimes et ciment
Entre arbres et abstractions, Cyrille Borgnet-Dupont illustre des oeuvres variées, travaillées sur un support toile oxydée enduite d’une fine couche de béton. Mis en scène sur un fond monochrome, parfois accompagnés de formes géométriques, chaque arbre est unique…

Lorsque l’artiste s’essaye à l’abstraction, sa touche devient vaporeuse, libre et légère, et invite dans sa toile
des couleurs claires et pastel.

Grâce à l’utilisation du béton, Cyrille Borgnet-Dupont mêle transparence, rugosité et relief, dans un jeu de matières sophistiqué. Le béton n’est ni brossé, ni lissé. L’oxydation provoquée par des pigments naturels ferreux laisse apparaître des paysages évanescents.

Les œuvres de l’artiste suggèrent ainsi la faille, l’accident, la fragilité et permettent ainsi d’ouvrir le regard et porter l’imaginaire.

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.05.46

Peinture 11280407, 2019, mortier coloré, encre de Chine, oxyde de cuivre sur toile de lin, 146×89cm.

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.06.35

Portrait d’arbre 17400905,  acrylique cimentée, feuilles de cuivre, pigments sur papier 250gr, 134x150cm.

(Le papier a été mis en extérieur pendant plus d’un mois)

WhatsApp Image 2024-02-04 at 13.57.59

« Portrait d’arbre 14301005 », 2022, acrylique cimentée, feuilles de cuivre sur papier 250gr, 93×80 cm.

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.05.21

CYRILLE BORGNET PEINT. Il peint des arbres, des arbres en mortier de ciment. Jour après jour, à l’inverse du monde qui l’entoure, les arbres prennent racine, le ciment devient végétal. Dans son atelier bordelais, sous ses doigts, naît une forêt. Frêles bouleaux et chênes majestueux se rencontrent, pins maritimes et oliviers se côtoient, pendant que les frênes parlent aux érables. Tous ont en commun un relief, une vibrance, une texture très particulière où le brut et le fragile s’enlacent pour devenir branches, où chaque touche de pinceau devient feuille délicate effleurée par le vent. Souvent noir, blanc et gris, le travail de l’artiste laisse la couleur imaginée. Mais parfois, le rouge, les oxydes, et la rouille s’invitent sur la toile. Tandis que les papiers s’abandonnent dans le jardin, rongés, embellis, laissant le temps faire son travail, la nature prend la main et reprend ses droits ; les dessins de l’homme se soumettent pour bientôt pouvoir renaître. Les arbres de Cyrille Borgnet sont une résistance, une résilience, ils sont la vie.” (Karine Dupont).

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.08.37

« Enraciné » 2023, acrylique cimentée, feuilles de cuivre rose,, pigments sur papier naturel 250gr, 40x30cm

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.10.34

« Portrait d’un chêne 15372108 », acrylique cimentée, feuilles de cuivre sur papier 250gr, 160x140cm

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.10.50

« Peinture 15252405 », 2021, technique mixte sur toile de lin (toile sur châssis), 100x85cm

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.12.00

« Portrait d’arbre17460810 », 2020, mortier coloré, oxyde de fer sur toile de lin (châssis entoilé), 130x97cm

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.22.27

« Peinture 12490303 », 2022, technique mixte sur toile de lin (châssis entoilé), 192x97cm

Quand viendra le printemps
Si je ne suis pas mort
Les fleurs fleuriront de la même manière
Les arbres n’en seront pas moins verts qu’au printemps dernier
La réalité n’a pas besoin de moi

Fernando Pessoa

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.23.51 (1)
WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.23.51
WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.18.50
WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.10.07

« Portrait d’arbre 14040401 », acrylique cimentée, feuilles de cuivre, pigments sur papier 250 gr

WhatsApp Image 2024-02-04 at 14.20.20

« Peinture 16351406 », 2021, mortier, chaux, acrylique, encre de Chine, oxyde de fer et cuivre sur médium, 50x80cm (2 panneaux)

WhatsApp Image 2024-02-04 at 13.59.13

« Portrait 14181812 »,  2023, acrylique cimentée, feuilles de cuivre, pigments sur papier froissé 250gr, 130x130cm

20 commentaires

  1. Gabriella Hoffmann

    Par son imagination la fragilité , la légèreté grâce à la matière qu’il utilise enrichie la vraie beauté de la nature! Merci pour nous offrir la possibilité de voir plusieurs façon tous ceux qui nous entournent !

  2. Sylvia

    Très beau travail. Je trouve très intéressant cette façon de faire des portraits d’arbres. C’est la première fois que je vois un artiste qui se rend compte que les arbres sont des êtres vivants.
    Merci pour cette découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *