L’été arrive, et la vie devient facile.
L’été arrive, et la vie devient facile.

L’été arrive, et la vie devient facile.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.04.36

Mathilde Crétiert, illustratrice

Le cycle des saisons est à l’origine de nombreux mythes et légendes, et il a inspiré les artistes du monde entier.

Étudier les saisons dans l’art, c’est comprendre comment les artistes ont retranscrit leur réalité en images au fil du temps.

Alors que les mois d’été arrivent, nous nous délectons des températures agréables et des journées qui s’allongent.
Nous profitons de la légèreté de vivre si propre à la saison estivale.

Que ce soit sous forme allégorique ou pragmatique, idéalisée ou réaliste, l’été est représenté dans l’art depuis des millénaires.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.06.21

Maillots de bain Lelong, 1929, par George Hoyningen-Huene

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.06.57

Tom Haugomat, illustrateur français.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.07.50

Peinture de Charles Camoin

Charles Camoin, né à Marseille le 23 septembre 1879 et mort à Paris le 20 mai 1965, est un peintre français.

Camoin participe avec Matisse, Manguin, Marquet, André Derain et Maurice de Vlaminck au Salon d’automne de 1905, berceau du fauvisme, auquel il sera dorénavant rattaché.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.08.12

“Chapeaux d’été”, William Ireland (1927-2015).

William Ireland est un coloriste, formé à l’école d’art de Glasgow. Il a beaucoup peint les paysages de son Écosse natale mais aussi les maisons qu’il a habitées ou visitées dans le Royaume Uni ou en France. Ses peintures se caractérisent toujours par une palette chaude et lumineuse.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.09.19

                                                          Yayoi Kusama, “Watermelon”, 1986, sérigraphie signée. Photo © Christie’s.
La pastèque, principalement composée d’eau, est le fruit rafraîchissant par excellence. Dans cette œuvre de 1986, réalisée à l’acrylique (en 1984) et en sérigraphie, Yayoi Kusama reprend le sujet du fruit en y apposant son style pop et coloré. Cette nature morte composée de différents motifs laisse apparaître les célèbres pois de l’artiste dans les éléments principaux de la composition, soient la pastèque et les couverts.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.10.02

Georgy Kurasov

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.10.26

                                             David Hockney, “Beach Umbrella”, 1971, acrylique, 124,4 x 92,7 cm. Photo © Christie’s
Lorsque l’on évoque David Hockney et l’été, on pense d’abord à ses célèbres piscines. Mais son tableau représentant un parasol sur la plage, réalisé sur la Côte d’Azur, dégage une atmosphère on ne peut plus estivale. Bien qu’il puisse sembler solitaire, ce parasol n’était certainement pas le seul planté sur les plages de la Méditerranée pour offrir un peu d’ombre aux touristes.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.11.00

                                         Anders Zorn, “Sommar”, 1887, aquarelle, 67 x 38 cm, signée et datée. Photo © Bukowskis
Après s’être mariés en octobre 1885, le peintre suédois Anders Zorn et sa jeune épouse Emma ont effectué un voyage de noces en Europe de l’Est et en Turquie. Rentré en Suède à l’été 1886, le couple a passé quelques temps dans la famille d’Emma sur l’île de Dalarö, au large de Stockholm, où la peinture Sommar a été réalisée en 1887.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.11.39

                                                                    “La plage” d’Alexandra Djokic, peinture acrylique, 72 x 81 cm.

Aleksandra Đokić est une compositrice serbe dont la musique couvre le spectre des genres musicaux allant de la musique pour piano à la musique de chambre et orchestrale en passant par le théâtre musical, le cinéma et la musique électronique.
Compositeur, pianiste, sound designer, producteur de musique, peintre….

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.13.54

“Terrasse dans le jardin”, Henri Lebasque (1865-1937, France)

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.14.34

Pablo Picasso, “Le jardin des Tuileries”, 1901

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.15.00

“Lecture de vacances”, Carl Larsson

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.15.33

Uma Gokhale

“Baignade”, Gustave Fischer, peintre danois, 1850-1934

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.16.41

Fedor Zakharov, né en 1882 à Astrakhan, une grande ville située au bord de la mer Caspienne à l’embouchure de la Volga.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.17.07

John Lavery, “Played!!” 1885

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.17.29

Charles Courtney Courran, (américain), “La femme de l’artiste sur les rives du lact Érié”, 1893

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.17.55

Photo de Paul Kelley

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.18.19

Un joli petit air de vacances avec cette toile du grand Claude Monet (1840-1926), “La plage à Trouville” 1870, huile sur toile, 54 x 65 cm , Atheneum Museum of Art, Connecticut (USA).

                                                                  Henri Lebasque (français, 1865-1937), Picking Flowers” 1923

Ami de Pierre Bonnard et de Pissaro, le style d’Henri Lebasque se voit influencer par le courant impressionniste. Il participe à des expositions collectives : Salon des Indépendants et des Artistes Français, ainsi qu’à la fondation du Salon d’Automne en 1903, dont il reste membre jusqu’à sa mort.

Très créatif, Lebasque réalise de très nombreuses œuvres, où sont souvent représentés les membres de sa famille.

Henri Lebasque découvre le Midi vers 1906 grâce à son ami Manguin qui l’invite à séjourner dans sa villa de Saint-Tropez. La lumière méditerranéenne est une véritable révélation.

Il revient régulièrement en Provence et finira par s’installer en 1924 au Cannet où le peintre mènera une existence retirée et discrète jusqu’à sa mort en 1937.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.19.32

Arstan Dukuev, “Sunny day” (2022), né en 1993 à Och (Kirghizistan), habite actuellement à Bichkek, capitale du Kirghizistan.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.20.54

                                                        “Femmes cousant et lisant”, Henri Lebasque (Français, 1865-1937)

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.21.21

“Le goûter sur la terrasse à Sainte-Maxime”(1914) de Henri Lebasque, détail, huile sur toile

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.21.48

“The picnic” 1912, par l’artiste peintre et graveuse Laura Knight (1877-1970)Huile sur toile – 145 x 120 cm, collection privée.

S’inspirant des moments de la vie quotidienne, cette artiste peintre figurative s’impose dans les années 1920 en tant qu’artiste socio-réaliste.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.22.22

“An afternoon on the lake”, 1918, par le peintre américain Edward Cucuel (1879 – 1954), huile sur toile,  103 x 91,5 cm, collection privée.

Né à San Francisco, peintre et illustrateur de journaux dont le père était un éditeur de journaux allemand, il s’installe en Allemagne en 1907 où il réalise de nombreuses illustrations.
A Munich, il rencontre le peintre Léo Putz qui l’initie à la peinture en plein air.
Edward Cucuel devient également membre de la Sécession de Munich qui rappelle l’esthétique de celle de Vienne.
Il retourne aux USA au début de la Seconde Guerre Mondiale.
Bien qu’originaire de San Francisco, son style, à l’image de nombreux artistes américains de la fin du 19e siècle, est empreint de l’Impressionnisme en vigueur en Europe.
Son œuvre peinte représente des scènes idylliques de jeunes femmes et jeunes filles, baignées de couleurs vives où le soleil, omniprésent, ponctue les tableaux de zones tachetées.
L’artiste jouit d’un immense prestige tant aux USA qu’en Allemagne, il fut un peintre impressionniste majeur dont les toiles atteignent des prix élevés sur le marché de l’art américain.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.22.59

“The green parasol” (L’ombrelle verte), 1909, par l’artiste américain Guy Orlando Rose (1867 – 1925).Né en Californie, l’artiste s’installe à Paris en 1888 et suit les cours de l’Académie Julian.

Il part pour New-York en 1890 et enseigne à l’Institut Pratt .
De retour en France en 1899, il acquiert une maison à Giverny où il fait la connaissance de Monet et des Impressionnistes.
Depuis lors, son art est très influencé par le style impressionniste et il produit surtout des paysages et des portraits féminins.

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.23.33

“Calm morning” 1904, huile sur toile,  par le peintre américain Frank Weston Benson (1862-1951), Museum of Fine Arts, Boston

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.24.14

“Mi mujer e mis hijas en el jardin” (Ma femme et mes filles dans le jardin), 1910, par le peintre espagnol Joaquin Sorolla (1863-1923), huile sur toile – détail – coll. Massaveu (Oviedo – Espagne).

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.24.57

“Elégantes sur une plage”, huile sur toile – Non daté, par le peintre français Raoul du Gardier (1871-1952)

Ce tableau a été exposé en 1902 au Salon des Artistes Français.

Edward Hopper, “Second Story Sunlight”, 1960

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.26.00

Henri Lebasque, “Jeunes filles à la plage”

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.26.39

Georg Dienz, “Surferin”.
L’acte de se déshabiller, en plus d’être fascinant, érotique et un peu mystérieux, révèle la blancheur de notre silhouette .

                                                         Slim Aarons, Œuvres variées, Beach art 2, Harbour islandn Bahamas, 2020

Le photographe Slim Aarons n’est pas célèbre pour une seule photo de plage, mais pour des centaines !

Il a servi comme photographe de combat dans l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Par conséquent, après la fin de la guerre, Aarons a décidé de se concentrer sur la beauté du monde. Selon ses propres termes, il aime « photographier des gens attirants faisant des choses attirantes dans des endroits attirants ». Il n’est donc pas surprenant que des plages superbes figurent dans ses photos emblématiques de vacances.,

“Fin de l’été” (1924), Hermann Wessel, 1878-1969, peintre américain

WhatsApp Image 2024-03-18 at 18.33.45

Paul Cézanne, “Les Baigneurs”, 1890

Des baigneurs au bord d’une rivière en été, Cézanne en a peint et dessiné des centaines. Dans la lignée d’un thème déjà abordé par le Titien ou Poussin, il en casse toutefois les codes académiques à travers la fusion de la figure humaine avec le paysage. Malgré des postures rappelant celles des statues grecques, le traitement pictural propre au mouvement impressionniste offre un côté aussi spontané qu’éthéré à cette scène des Baigneurs, évoquant les souvenirs de jeunesse du peintre français avec ses amis dans la rivière de l’Arc.

WhatsApp Image 2024-03-19 at 12.01.21

“Deux dans la piscine”, Maren Devine, peinture sur toile, artiste contemporaine, qui vit à Dallas, au Texas, avec sa famille.
Elle s’inspire des gens, des couleurs, de la musique, de l’océan, des fleurs et des animaux.

WhatsApp Image 2024-03-19 at 12.01.41

David Hockney  (1965)
“Two Boys in the Pool, Hollywood”, acrylique sur toile, collection particulière, exposition « Restrospective David Hockney »
Centre Pompidou, Paris

WhatsApp Image 2024-03-20 at 10.24.08

” L’été et notre vie étions d’un seul tenant
La campagne mangeait la couleur de ta jupe odorante
Avidité et contrainte s’étaient réconciliées.
Le château de Maubec s’enfonçait dans l’argile
Bientôt s’effondrerait le roulis de sa lyre
La violence des plantes nous faisait vacille

C’était au début d’adorables années.
La terre nous aimait un peu je me souviens…”

René CHAR 

” Le visage Nuptial ” ” Évadné”

WhatsApp Image 2024-03-20 at 10.25.05

Victor Bauer (peintre americain)” Ocean Breeze”.

“Loin devant les villas sur la digue, elle se tenait accroupie, les genoux au menton, en plein vent, sur le sable humide de la marée. Elle pouvait passer des heures devant les vagues, dans le vacarme, engloutie dans leur rythme comme dans l’étendue grise, de plus en plus bruyante et immense, de la mer”.

Pascal Quignard
Villa Amalia

WhatsApp Image 2024-03-20 at 11.27.28

“Summer delight”, 1886, Anders Zorn (Suède).

“Attendre. Toute la sagesse humaine est dans ce seul mot. Le plus grand, le plus fort, et le plus adroit surtout est celui qui sait attendre.”

Alexandre Dumas

Henri Lebasque, 1865-1937, Sainte Maxime ..

Été…1920, couverture du magazine La Vie Parisienne, France.

Dans le domaine de la musique, impossible de ne pas évoquer « Summer time » ! Billie Holiday, Janis Joplin, Ella Fitzgerald, Miles Davis, Louis Armstrong… On ne compte plus les artistes ayant repris ce titre culte !

Ce standard des standards du jazz vient d’un air de l’opéra « Porgy and Bess » de George Gershwin (1935). Le texte de cette berceuse douce-amère se veut optimiste. Il y a cependant un grand écart entre son texte empli de douceur et son contexte. En effet, ce tube raconte la vie des Afro-Américains dans la Caroline du Sud des années 1930. La sonorité de cette chanson est ambiguë car c’est un blues. Elle n’est donc ni triste ni joyeuse mais les deux à la fois !

Malgré ce contexte lourd, je ne peux m’empêcher personnellement d’associer cette chanson à cette sensation de flottement si agréable… Quand on est en vacances l’été sous un soleil qui brille…

16 commentaires

  1. Sylvia

    Très beau documentaire et d’une grande richesse d’œuvres et de styles. Une partie des peintures sont d’une modernité étonnante, malgré leur période de création. Hommage au plus chaude des saisons et aux femmes. À revoir.
    Merci Véronique.

  2. Merci Chère Veronique pour ce superbe travail de recherche afin de glorifier au mieux la saison estivale, à travers les œuvres magnifiques des artistes peintres de toutes nationalités et d’époques!.
    L’été, sur toutes ces toiles, fait éclater les couleurs, ce qui satisfait notre envie et notre besoin de lumière et de chaleur!.
    Un excellent reportage. Bravo mon amie❤️

  3. christine Ferrand

    C’est un magnifique documentaire sur l’été et les occupations diverses pendant cette saison. J’aime tout dans ce reportage, tous les tableaux de différentes époques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *